COMMENT DéTERMINER LE PROFIL DE VOTRE INTERLOCUTEUR

Chaque personne traite les informations de façon différente, nous le savons tous. En regardant un même paysage, chacun peut faire une analyse diamétralement opposée à celle d'un autre individu devant le même paysage.

Poursuivons notre quête de la connaissance de soi (et des autres) avec une autre méthode, de plus en plus utilisée par les managers dans leur approche de la gestion des personnalités.

Les recruteurs d'aujourd'hui, ne cherchent plus des « faiseurs surdoués », mais des gens dont les capacités de vie en société s'accordent avec celles des autres et dont les capacités professionnelles correspondent au mieux au poste à pourvoir. En gros, des gens sympa et impliqués. Le problème, c'est que ça court les rues le jour de l'entretien (tout le monde montre son meilleur profil), mais que ces profils impeccables s'étiolent pour laisser place au naturel revenu au galop. La gestion des personnalités n'en est que plus accrue.

Cette méthode de management leur permet de cerner les personnalités en fonction de 4 couleurs. Une fois les gens « colorés », un manager peut en quelques secondes anticiper leur réactivité personnelle et interpersonnelle.

En quoi ça nous intéresse aujourd'hui ?

Mon mentor me disait toujours « Dans les affaires, tu dois savoir déterminer en une minute le profil complet de ton interlocuteur. Dans la vie privée, c'est plus tranquille... tu as deux minutes ».

L'intérêt est donc de connaître sa couleur mais aussi de déterminer rapidement celle des autres. Pour améliorer la qualité de la relation, cesser les jugements stériles et ne plus perdre de temps dans les conflits.

Allons-y.

Chaque personne traite les informations de façon différente, nous le savons tous. En regardant un même paysage, chacun peut faire une analyse diamétralement opposée à celle d'un autre individu devant le même paysage.

Ned Hermann (1922 – 1999) mis au point une cartographie du cerveau, permettant de considérer le traitement de l'information selon 4 quadrants, définis par le traitement isolé des informations :

Par la partie corticale gauche (réflexion : raison et méthode)

Par la partie corticale droite (émotions : sentiment et imagination)

Par la partie limbique droite.

Par la partie limbique gauche.

(Le limbique étant ce qu'on appelle le cerveau inférieur)

Pour simplifier le tout, Hermann a mis des couleurs. Merci Hermann.

La partie corticale gauche : le bleu,

La partie corticale droite : le jaune,

La partie limbique droite : le vert,

La partie limbique gauche: le rouge.

Chaque personne traite l'information en privilégiant un des quatre quadrants.

BLEU : Mode de pensée analytique.

Mots clés : logique, factuel, critique, technique et quantitatif.

Points de force : compile les faits, analyse, argumente rationnellement, formule des théories, mesure précisément, résout les problèmes logiquement, raisonne, comprend les éléments techniques, analyse critique, travail à partir de chiffres, de statistiques, est précis.

VERT : Mode de pensée séquentielle.

Mots clés : prudent, structuré, organisé, détaillé et planifié.

Points de force : remarque les défauts, approche les problèmes pratiquement, va jusqu'au bout des choses, développe des plans détaillés et des procédures, envisage les problèmes en termes de planning.

ROUGE : Mode de pensée interpersonnel.

Mots clés : interpersonnel, émotionnel, spirituel, sensible, kinesthésique.

Points de force : comprend les difficultés relationnelles, anticipe le ressenti des autres, comprend intuitivement le ressenti des autres, perçoit des éléments non verbaux issus du stress, engendre l'enthousiasme, persuade, concilie, enseigne, partage, comprend les éléments émotionnels, prend en compte les valeurs.

JAUNE : Mode de pensée imaginatif.

Mots clés : holistique, intuitif, intégratif, synthétique et conceptuel.

Points de force : Lit les signes du changement, voit les choses globalement, reconnaît les nouvelles possibilités, tolère l'ambiguïté, intègre les idées et les concepts, défie les règles établies, synthétise les éléments divers en un nouveau tout, invente des solutions nouvelles, résout les problèmes de manière intuitif, intègre en simultané différents inputs.

Ainsi, pour toucher quelqu'un de bleu, il faut de lui parler de faits, pour persuader quelqu'un de rouge, il faut lui parler de la richesse émotionnelle. Un vert doit connaître le planning avant de se lancer et le jaune doit rester libre de ses réflexions et actions.

Vous pouvez chercher votre couleur en cliquant sur le lien ci-dessous et faire un test.

http://bit.ly/cvbDpn

Attention, ce n'est pas une théorie scientifique, ni un test de QI, mais bien une connaissance des influences générales (personnelles et professionnelles) qui doit nous aider à déterminer notre place au milieu des autres, et nous ouvrir aux autres et à la différence.
-----------------
par Laurent Marchand (06/01/2011)
Site Internet : www.riche-et-heureux.com
http://www.riche-et-heureux.com/

 

Tag(s) : #ACTUALITE MARKETING

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :