"La procrastination est une voleuse de temps." — Edward Young (vers 1742).

NON! Lisez cet article jusqu’au bout! Vous savez ce qui risque d’arriver. Vous allez cliquer sur un lien et  vous dire: "C’est un article intéressant, mais je n’ai pas le temps de le lire maintenant. Je verrai plus tard." Mais plus tard pourrait bien signifier jamais.

 Qu'est-ce que la procrastination?

que

La procrastination, c’est remettre à plus tard ce que l’on peut ou doit faire. En d’autres termes, c’est remettre au lendemain ce que l’on pourrait faire le jour même. Cette habitude empêche d’agir alors qu’il le faudrait.

Un cadre qui demande un rapport à un employé, des parents qui veulent que leurs enfants rangent leur chambre, une femme qui attend de son mari qu’il répare un robinet — tous risquent de s’entendre dire: "Je suis débordé", "J’ai oublié" ou "Je n’ai pas eu le temps". Autant d’excuses invoquées pour justifier la négligence, car, en réalité, il faut bien admettre que rares sont ceux qui aiment rédiger des rapports, ranger leur chambre ou réparer un robinet quand des activités plus agréables s’offrent à eux. Alors on remet à plus tard.

Néanmoins, saviez-vous que remettre à plus tard n’est pas toujours de la procrastination? Ainsi, quand elle ne sait pas trop quoi répondre à une certaine requête, une femme d’affaires la classe dans son dossier "en attente". Au bout de quelques semaines, elle examine de nouveau tous les cas en souffrance pour s’apercevoir bien souvent que la moitié d’entre eux se sont résolus d’eux-mêmes ou ne nécessitent plus qu’on s’en préoccupe. Parfois, il se peut que vous ne sachiez pas au juste si vous devez attendre ou agir. Essayez alors de prévoir ce qui se passera dans les deux cas, en vous demandant quelle option semble devoir produire les meilleurs résultats.

Si vous n’entreprenez pas une tâche que vous pourriez ou devriez accomplir et que cela vous cause ensuite des difficultés, vous êtes une victime de la procrastination. Par exemple, si vous laissez traîner votre vaisselle sale, vous aurez plus de mal à la laver. Si vous n’entretenez pas régulièrement votre voiture, vous vous exposez à de coûteuses réparations dans quelque temps. En payant vos factures après les délais requis, vous vous verrez imposer des pénalités ou refuser certains services. Une ménagère a calculé que ses amendes consécutives à des retards de paiement de contraventions et les suppléments qui lui sont demandés à cause du retour tardif de cassettes vidéo ou de livres lui coûtaient environ 30 euros par mois.

Capturez la voleuse

Efforcez-vous de comprendre pourquoi vous remettez tout au lendemain. Considérez les quelques raisonnements énumérés ci-après et voyez si vous n’auriez pas adopté certains d’entre eux en rapport avec une tâche que vous n’auriez toujours pas commencée ou achevée:

Habitudes:

Si j’attends la dernière minute, je serai plus motivé.

En accomplissant une tâche au tout dernier moment, je me procure une excitation qui me plaît.

Je ne ferai rien avant que le patron ne soit venu me relancer deux ou trois fois; je saurai alors qu’il tient vraiment au travail demandé.

J’ai tellement à faire que je ne m’occupe que des questions urgentes.

État d’esprit:

Je n’ai pas envie d’accomplir cette tâche.

Je me mets au travail uniquement quand je m’en sens capable.

Je veux faire autre chose.

L’autodiscipline n’est pas mon fort.

Craintes:

Je ne suis pas sûr d’y arriver.

Je ne dispose pas d’assez de temps pour faire ce travail.

C’est une tâche trop lourde; j’ai besoin d’aide.

Qu’est-ce qui va se passer si cela ne marche pas ou si je suis incapable de finir?

Il faut que je trouve du matériel, sinon je ne pourrai pas terminer.

On va me critiquer ou se moquer de moi.

Suivant les individus, la procrastination frappe à divers moments. Certains en sont victimes avant même d’entreprendre une tâche: elle leur semble irréalisable. D’autres commencent, mais s’arrêtent à mi-chemin, car ils perdent leur enthousiasme en cours de route. D’autres encore se lancent dans un nouveau projet avant même d’avoir fini celui qu’ils sont pourtant sur le point de terminer, le laissant dès lors inachevé. (Au passage, félicitations! Vous avez déjà lu la moitié de l’article.)

Il est possible de dégager trois raisons fondamentales à la procrastination. Dans le livre Faire son travail sans tarder: une question d’habitude (angl.), Neil Fiore écrit ceci: "Les trois grandes causes de la procrastination sont: le sentiment d’être une victime, le fait d’être débordé et la peur de l’échec." Si vous arrivez à déterminer les raisons pour lesquelles vous remettez tout au lendemain, vous ne serez plus très loin de trouver la parade.

Si vous ne savez pas trop pourquoi vous êtes sujet à la procrastination, notez chaque demi-heure ce que vous venez de faire, et ce pendant une semaine. Voyez alors à quoi vous consacrez votre temps. Vous serez probablement surpris de constater le temps qu’on perd dans des choses peu importantes entre deux tâches essentielles. Que faire alors?

Réfléchissez aux conséquences

En espérant que les choses se feront toutes seules, vous vous sentirez mal à l’aise. À mesure qu’approchera le moment fatidique, vous serez de plus en plus anxieux et tendu. Votre créativité s’en ressentira certainement. Vous ne réfléchirez plus aux différents moyens à votre disposition pour atteindre votre objectif ni n’aurez le temps d’en évaluer les tenants et les aboutissants. Terminer votre travail sera votre seule préoccupation.

Supposons par exemple que vous ayez un oral à présenter. Si vous vous contentez de griffonner certaines idées sur un bout de papier la veille au soir, vous n’avez pas le temps d’approfondir le sujet. Vous ne ferez que le survoler. Moyennant quelques efforts supplémentaires, peut-être auriez-vous pu citer des faits, donner des explications ou montrer des tableaux afin d’aider votre auditoire à visualiser le sujet.

Si vous remettez à plus tard un certain travail, vous aurez également du mal à vous détendre. En effet, même pendant votre temps libre, vous serez poursuivi par le sentiment désagréable que vous n’avez pas accompli ce que vous deviez faire, ou bien quelqu’un sera toujours là pour vous le rappeler.

Que pouvez-vous faire?

Dressez une liste. Chaque soir, consacrez quelques minutes à coucher par écrit ce que vous désirez faire le lendemain. Une telle liste vous aidera à ne rien oublier: vous suivrez l’accomplissement des tâches prévues en les cochant sur votre liste au fur et à mesure qu’elles auront été effectuées. Sur votre liste, indiquez le temps que devrait vous prendre chaque chose (comptez en minutes pour une tâche peu importante et en heures pour un travail plus long). Sur un calendrier placé à un endroit bien visible, notez systématiquement les tâches ou les rendez-vous que vous acceptez.

. Chaque soir, consacrez quelques minutes à coucher par écrit ce que vous désirez faire le lendemain. Une telle liste vous aidera à ne rien oublier: vous suivrez l’accomplissement des tâches prévues en les cochant sur votre liste au fur et à mesure qu’elles auront été effectuées. Sur votre liste, indiquez le temps que devrait vous prendre chaque chose (comptez en minutes pour une tâche peu importante et en heures pour un travail plus long). Sur un calendrier placé à un endroit bien visible, notez systématiquement les tâches ou les rendez-vous que vous acceptez.

En passant en revue ce que vous projetez de faire le lendemain, servez-vous des lettres A, B et C pour mettre en évidence l’ordre des priorités. Certains travaillent mieux le matin, d’autres l’après-midi ou le soir. Prévoyez d’effectuer les tâches les plus importantes au moment où vous êtes le plus efficace, et les moins agréables avant celles que vous aimez.

Évaluez correctement le temps. Si vous êtes toujours en train de courir parce que vous êtes en retard, apprenez à évaluer correctement le temps qu’il vous faudra pour accomplir chaque tâche, tout en pensant aux éventuels imprévus. N’oubliez pas non plus de prévoir un laps de temps suffisamment long entre chaque rendez-vous, et ce à cause des trajets. Vous ne pouvez terminer une réunion à 10 heures et en commencer une autre à 10 heures, qu’elles se déroulent dans deux salles adjacentes ou à des endroits de la ville éloignés l’un de l’autre.

. Si vous êtes toujours en train de courir parce que vous êtes en retard, apprenez à évaluer correctement le temps qu’il vous faudra pour accomplir chaque tâche, tout en pensant aux éventuels imprévus. N’oubliez pas non plus de prévoir un laps de temps suffisamment long entre chaque rendez-vous, et ce à cause des trajets. Vous ne pouvez terminer une réunion à 10 heures et en commencer une autre à 10 heures, qu’elles se déroulent dans deux salles adjacentes ou à des endroits de la ville éloignés l’un de l’autre.

Déléguez. On a souvent tendance à vouloir tout faire par soi-même. Mais cela n’est pas forcément indispensable. Vous pouvez par exemple demander à quelqu’un qui va à la poste d’y déposer un colis à votre place.

. On a souvent tendance à vouloir tout faire par soi-même. Mais cela n’est pas forcément indispensable. Vous pouvez par exemple demander à quelqu’un qui va à la poste d’y déposer un colis à votre place.

Divisez. Il se peut que vous ayez du mal à vous mettre à un certain travail en raison de son importance. Dans ce cas, pourquoi ne pas le "diviser" en plusieurs parties, en tâches plus petites? À mesure que vous les accomplirez, vous aurez le sentiment d’avancer et vous vous sentirez encouragé à continuer.

. Il se peut que vous ayez du mal à vous mettre à un certain travail en raison de son importance. Dans ce cas, pourquoi ne pas le "diviser" en plusieurs parties, en tâches plus petites? À mesure que vous les accomplirez, vous aurez le sentiment d’avancer et vous vous sentirez encouragé à continuer.

Tenez compte des interruptions. Au cours de la journée, vous serez régulièrement interrompu: appels téléphoniques, visiteurs, problèmes, courrier, etc. Vous désirez être efficace dans votre travail. Toutefois, n’oubliez pas que les autres ont eux aussi des délais à respecter. Si vous ne pensez qu’à votre efficacité, vous supporterez mal que quelqu’un vous interrompe. C’est pourquoi tenez compte des interruptions dans votre programme. Prévoyez qu’une certaine partie de votre temps sera consacrée à divers imprévus. Quand ceux-ci surgiront, vous pourrez vous en occuper, sachant que votre emploi du temps vous le permet.

. Au cours de la journée, vous serez régulièrement interrompu: appels téléphoniques, visiteurs, problèmes, courrier, etc. Vous désirez être efficace dans votre travail. Toutefois, n’oubliez pas que les autres ont eux aussi des délais à respecter. Si vous ne pensez qu’à votre efficacité, vous supporterez mal que quelqu’un vous interrompe. C’est pourquoi tenez compte des interruptions dans votre programme. Prévoyez qu’une certaine partie de votre temps sera consacrée à divers imprévus. Quand ceux-ci surgiront, vous pourrez vous en occuper, sachant que votre emploi du temps vous le permet.

Récompensez-vous. Quand vous organisez votre temps, prévoyez des périodes de travail et de concentration d’environ 90 minutes. Pensez également au temps nécessaire à préparer le travail. Une heure et demie après vous être effectivement attelé à la tâche, faites une courte pause. Si vous êtes assis derrière un bureau, étirez-vous et détendez-vous l’esprit. Si vous travaillez à l’extérieur, prenez une collation. Bref, récompensez-vous. .

. Quand vous organisez votre temps, prévoyez des périodes de travail et de concentration d’environ 90 minutes. Pensez également au temps nécessaire à préparer le travail. Une heure et demie après vous être effectivement attelé à la tâche, faites une courte pause. Si vous êtes assis derrière un bureau, étirez-vous et détendez-vous l’esprit. Si vous travaillez à l’extérieur, prenez une collation. Bref, récompensez-vous. .

Eh bien! voilà! Vous avez lu cet article en cinq minutes. Vous êtes sur la voie du rétablissement!

"La procrastination est une voleuse de temps." — Edward Young (vers 1742). que . Chaque soir, consacrez quelques minutes à coucher par écrit ce que vous désirez faire le lendemain. Une telle liste vous aidera à ne rien oublier: vous suivrez l’accomplissement des tâches prévues en les cochant sur votre liste au fur et à mesure qu’elles auront été effectuées. Sur votre liste, indiquez le temps que devrait vous prendre chaque chose (comptez en minutes pour une tâche peu importante et en heures pour un travail plus long). Sur un calendrier placé à un endroit bien visible, notez systématiquement les tâches ou les rendez-vous que vous acceptez. . Si vous êtes toujours en train de courir parce que vous êtes en retard, apprenez à évaluer correctement le temps qu’il vous faudra pour accomplir chaque tâche, tout en pensant aux éventuels imprévus. N’oubliez pas non plus de prévoir un laps de temps suffisamment long entre chaque rendez-vous, et ce à cause des trajets. Vous ne pouvez terminer une réunion à 10 heures et en commencer une autre à 10 heures, qu’elles se déroulent dans deux salles adjacentes ou à des endroits de la ville éloignés l’un de l’autre.. On a souvent tendance à vouloir tout faire par soi-même. Mais cela n’est pas forcément indispensable. Vous pouvez par exemple demander à quelqu’un qui va à la poste d’y déposer un colis à votre place.. Il se peut que vous ayez du mal à vous mettre à un certain travail en raison de son importance. Dans ce cas, pourquoi ne pas le "diviser" en plusieurs parties, en tâches plus petites? À mesure que vous les accomplirez, vous aurez le sentiment d’avancer et vous vous sentirez encouragé à continuer. . Au cours de la journée, vous serez régulièrement interrompu: appels téléphoniques, visiteurs, problèmes, courrier, etc. Vous désirez être efficace dans votre travail. Toutefois, n’oubliez pas que les autres ont eux aussi des délais à respecter. Si vous ne pensez qu’à votre efficacité, vous supporterez mal que quelqu’un vous interrompe. C’est pourquoi tenez compte des interruptions dans votre programme. Prévoyez qu’une certaine partie de votre temps sera consacrée à divers imprévus. Quand ceux-ci surgiront, vous pourrez vous en occuper, sachant que votre emploi du temps vous le permet.. Quand vous organisez votre temps, prévoyez des périodes de travail et de concentration d’environ 90 minutes. Pensez également au temps nécessaire à préparer le travail. Une heure et demie après vous être effectivement attelé à la tâche, faites une courte pause. Si vous êtes assis derrière un bureau, étirez-vous et détendez-vous l’esprit. Si vous travaillez à l’extérieur, prenez une collation. Bref, récompensez-vous. .
Tag(s) : #DIVERS

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :