Voilà c'est la rentrée... Ah là là. Que c'est dur d'aller travailler. Mais il faut bien s'y mettre et la plupart d'entre nous avons des impératifs à cette période de l'année ( dossiers, thèses etc..) Il faut donc s'y remettre  mais avant cela jetez un coup d'oeil sur l'actualité de la semaine..

Puisque les premiers mois de l'année sont l'occasion de diffuser des bilans sur les périodes écoulées,je vous en cite quelques uns sur le commerce électronique , lisez plutot ...

1- Le résultat d'un panel Médiamétrie

- Les internautes français ont passé en moyenne 12 minutes et 55 secondes en ligne en janvier 06, selon le baromètre mensuel Médiamétrie-eStat portant sur 53 sites. C'est 19 secondes de moins qu'en décembre et autant qu'en octobre. Par ailleurs, le nombre de visites est en hausse de 13 %, indiquant une diminution de la durée des visites par sites. Skyrock reste le premier site en nombre de visites cumulées, plus de 104 millions, de près de 21 minutes en moyenne

2- Le résultat d'un panel de la FEVAD

- Un panel de la fédération des entreprises à distance mené lors du 4ème trimestre 2005 permet d'établir le top 15 des sites visités sur le net en france à cette période. Ce sont :

E bay avec 10812000 visiteurs uniques ,Fnac 8408000 V.u,Voyages sncf 8014000.Vu,C discount 7431000 Vu,Amazon 7200000 Vu,Price minsiter 6517000 Vu,La redoute 6487000 Vu,Alapage 6045000 Vu,Rue du commerce 4508000 Vu,Vente privee 3524000 Vu,Pixmania 3485000 Vu,3suisses 3335000 Vu,Lastminute 3307000 Vu,Camif 3157000 Vu,Dell 3071000 Vu

Les 5 sites de "Voyages commerce "les plus visités sont

Voyage sncf ( chiffre déjà cité),Lastminute ( idem) ,Expedia 2876000 (vu),Opodo 2426000 (vu),Promovancances 2108000 (vu)

Petite précision : au niveau Européen la France est troisième en fonction du nombre de cyber acheteurs(2005) : 12,3 millions d'acheteurs sur le net derrière l'Allemagne 25,2 millions et l'Angleterre 21,1 millions...

Ainsi Internet devient un vrai média à part, c'est ainsi que l'on peut constater que cet outil sert à vendre mais aussi à communiquer ( ça on le savait) mais de manière de plus en plus identique aux autres moyens. Ainsi Internet est un média puisque les annonceurs y placent des pubs comme dans les autres médias. D'ailleurs en un an, le «mix media» a progressé de 25% grace à la réussite du haut débit en France. Désormais, on peut diffuser sur Internet sans blocage des spots de publicité. La légère différence est que les annonceurs testent sur Internet des versions plus décalées que ce que permet la télévision. Si les résultats sont bons, les spots peuvent alors passer sur le petit écran.

Outre cela , on peut aussi noter que l'utilisation de certains service internet se " formalise " de plus en plus. Par exemple Yahoo et AOL. préparent une offre essentiellement destinée aux entreprises souhaitant s'assurer que leur correspondance électronique arrive bien dans les boîtes de leurs destinataires. L'idée étant d'éviter et/ou de contourner les systèmes de filtre qui ne font pas toujours la distinction entre une offre commerciale réelle et du spamming. Cela pour un « affranchissement » variable de 0,25 cent à 1 cent. Par mail On s'achemine ici vers des mails payants un peu comme la lettre en Recommandé classique A suivre....


3- En dehors ces panels, permettez moi de citer une étude par un chercheur américain (que j'ai traduite en gros)

Son nom est Naren Ramakrishnan Il cite 7 possibilités de personnalisation que les meilleurs sites web de e commerce doivent avoir. En clair, la personnalisation des sites est une idée clé outre atlantique. On part du principe du marketing one to one de don peepers: une offre individualisée pour chacun. Ce principe étendu à un site de commerce en ligne mentione sept points des plus simples aux plus compliqués à mettre ensemble. Voici ces caractèristiques:

Le plus simple et commun est la mémorisation ( sur des sites comme Amazon lorsqu'ils se souviennent d'un nom tapé, d?une adresse ou d'un numéro de carte ou simplement qu'avec les cookies ils reconnaissent votre PC en disant bonjour "philippe Thiberge")

Le second est l' interaction flexible. Cela dans les formualires de saisie. Par exemple certains sites peuvent vous poser une question et constater que vous avez mal répondu. Ils reposent alors la question ; ça a l'air simple mais tehcniquement cela personnalise le site et la relation commerciale.On a l'impression d'un vrai dialogue et pas seulement de taper des lettres un peu comme lorsque vous appelez l'ANPE et que le téléphone vous dit " je ne reconnais pas votre réponse". Pour l'application, prenons un exemple :vous commandez une pizza, on vous demande " quelle taille", vous vous trompez et répondez "pepperoni" le site vous demande de corriger et de répondre à la questio " quelle taille".

Le troisième est la possibilité d'exploiter les données en stock vous concernant pour déterminer un profil de consommation ( le creusage de données est appelé data mining et le profil le profiling).et vous proposer alors des offres personnalisées par le biais d'une newsltetter, de pop up ou l'affichage d'une offre personnelle. Ainsi vous allez sur un site de VPC, vous vous identifiez vous allez sur la page lingerie , vous regardez les grandes tailles. Le site vos informe par un POP UP que pour l'achat de nuisette en taille 74 vous, madame x vous pouvez payer grace à votre carte bidule que vous avez chez eux.

Le quatrième est " l'interaction abstraite. " Kesako ? En gros c'est lorsque le consommateur est approximatif dans ses critères de choix et que le site déduit la réponse.Exemple: un gamin va sur un site de vente en ligne de bouquin , il tape "jeune garçon anglais et sorcier" combien de chances a t-il de se voir offrir le dernier harry potter ? Le site qui peut le faire personnalise la relation

La possibilité d'établir un "espace client" est le 5ème élément .Mais attention pas n'importe lequel, ce n'est pas un simple espace client, c'est un contexte client. C'est la possibilité de commencer à remplir un bon de commande par exemple puis de se déconnecter et de revenir quelques jours après pour poursuivre la commande.Ce que la plupart des sites ne font pas car à chaque déconnexion ils remettent tout à zéro et il faut donc recommecer à zéro également la commande. Le 6ème est la possibilité de dialoguer: le site dialogue avec vous en live. Par exemple, un site qui vous permettrait de réparer votre PC virussé;Vous spécifiez vos symptomes, le site pose des questions , vous donnez les réponses, il vous propose des solutions etc..
Le 7ème et dernier est l'optimisation de la présentation des infosCela en fonction des connaissances des cyberclients.. Par exemple un prof qui personnalise ses cours détermine d'abord ce que savent ses élèves et batit dessus. Idem le site qui sait que vous venez régulièrement zappe des pages d'explication du focntionnement pour aller à des informations qui vous apportent.

Soyons clair, la plupart des sites n'en sont pas là.



4- La nouveauté sur le webAprès la CRM ( la gestion des relations clientèle), l'ERM ( la gestion des relations employés) voici la PRM, la Partner Relationship Management. Ou gestion de la relation partenaire.

La logique de fonctionnement de la PRM est la même, basée sur les mêmes technologies. Les mêmes causes entrainant les mêmes conséquences, l'entreprise devrait en tirer des avantages similaires : économie de coût des échanges sur le long terme, fidélité des partenaires.

A quoi peut servir la PRM dans une entreprise ?
Utiliser les nouvelles technologies, et principalement Internet, doit permettre à une société de mettre au point une politique dont l'objectif est de chercher des partenaires idéaux, et de créer une chaîne partenariale efficace. Avoir de bons e-partenaires doit normalement se ressentir aux niveaux des ventes des produits de la société.
Les premières applications générées dans ce domaine sont essentiellement basées sur le Web.
Un portail de la chaîne partenariale (conçu avec tous les outils disponibles pour un fonctionnement optimal), par exemple, est une bonne vitrine pour les visiteurs. On peut également créer des bases de données spécifiques pour les partenaires comme c'est souvent le cas pour les clients, en utilisant des outils comparables. Des solutions existent déjà, pour simplifier et accélérer les échanges entre une entreprise et ses clients, qui peuvent être utilisées pour les échanges entre partenaires.
La PRM simplifie les relations avec le détaillant
Pour commercialiser certains produits, les détaillants ont besoin de compétences et de connaissances à la fois précises (fiche technique extrêmement détaillée), complexes (technologies de pointe parfois compliquées à appréhender) et changeantes (différentes versions du produit), que seule l'entreprise partenaire peut leur apporter. Il faut donc créer un moyen fiable d'échanger de l'information sensible.

5- Autres brèves.

A) concernant le commerce équitable. Celui-ci est l'héritier des mouvements hippies des années 70. On connait la pub montrant une famille d'un pays d'amérique du Sud que vous allez aider en achetant un paquet de café Maw havelaar. Ou en vos nourrissant de tels produis ou encore en vous asseyant dans tel siège. Bah la meme famille vous allez encore l'aider en achetant .... votre jean ( je sais pas pour vous mais là moi je me dis que je l'aide quand meme bien cette famile, non ?)

Ainsi Rica Lewis, (spécialiste du jean masculin), vient de signer un accord avec l'association Max Havelaar pour la fabrication d'un jean "équitable". Disponible dans le réseau de distribution Rica Lewis à partir de mai 2006, ce jean décliné en plusieurs délavages suit le modèle phare de la collection homme, le RL70. Ce n'est qu'en juillet 2006 que les jeans femme seront mis en vente. L'organisme Flo-cert garantira la traçabilité et la conformité de ce jean conçu à partir d'un coton camerounais, tissé en Italie et produit en Tunisie. Rica Lewis gère chaque année plus de 2 millions de pièces dont 90 % sont produites sur ses propres sites industriels en Egypte et Tunisie.

B) COncernant le commerce éthique:

Ce commerce rend l'entreprise "morale". C'est ainsi qu'un éditeur de revue hebdomadaire a eu une idée fameuse. Vous savez que lorsque certaines revues ne sont pas vendues, le papier est recyclé et devient un papier de qualité inférieure pour un usage moindre. Lui propose de recycler le papier de ses revues en papier toilette ( appelé vulgairement le PQ) et de créer un partenariat avec une association d'aide à l'emploi et une entreprise dans certaines régions perdues afin de créer cette gamme de papier toilette Elle serait vendue au profit d'association.. Là , perso je dis que non seulement on fait une bonne action  en allant en toilette mais aussi on lutte contre la déforestation........ Et puis avec le flot de certaines revues "people" on a des sources de papier intarissable!!

C) Une application du street marketing ( forme de l'undercover cf mon dico) Pour faire découvrir et apprécier la chaleur et l'imperméabilité de ses vêtements dans les conditions les plus extrêmes, Quicksilver propose à tous les clients du premier "ice bar" de Paris (situé dans l'hôtel Kube dans le XVIIIème arrondissement) de les essayer le temps d'une vodka par moins dix degrés. De même, pour faire découvrir son offre de literie, l'enseigne Ikea, a choisi d'équiper, en Allemagne, les chambres de soixante hôtels « Etap Budget ». Cela après avoir proposé les opérations "test de nuit " en magasin. Quicksilver et Ikéa, offrent ainsi la possibilité au consommateur de tester leurs produits en situation réelle et de se faire, par lui-même, sa propre opinion. On n'arrete pas le progrès.

 

Tag(s) : #ACTUALITE MARKETING

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :